[Avis] Les délices de Tokyo de Durian SUKEGAWA

J’ai découvert ce livre grâce à la sélection du mois de novembre du club de lecture MS. Depuis que je suis ce club j’ai toujours voté pour la sélection mais j’ai rarement lu la sélection du mois car j’étais souvent déçue. La dernière fois où j’avais participé c’était en novembre de l’année dernière … c’était le voile de Téhéran de Parinoush Saniée. Malgré un sujet qui me tenait à cœur, j’ai tiré ce livre dans la longueur, l’histoire était rythmée par peu d’action.

Bref, j’étais ravie de voir que le livre  « les délices de Tokyo » avait remporté le suffrage car j’avais voté pour lui. Le résumé m’avait donné envie de me lancer dans cette lecture japonaise aux saveurs sucrées.De plus, j’étais ravie de voir également que c’était un petit livre. Je sortais des 800 pages du Tome 1 d’Outlander, donc une petite histoire légère n’était pas déplaisante.

Résumé :

Les délices de Tokyo c’est l’histoire de Sentaro, jeune homme qui tient la patisserie Doraharu dans laquelle il vend des dorayaki, pâtisserie à base de pâte d’haricot rouge. Sentaro ne prend pas réellement de plaisir à travailler dans cette pâtisserie car il ne l’a pas vraiment choisi. C’était soit ça ou la prison. Mais un jour une vieille dame du nom de Tokue, arrivant d’on ne sait où, entra dans sa pâtisserie pour lui donner des conseils sur la réalisation des dorayakis afin qu’elles soient meilleures et que la clientèle soit au rendez-vous.

Délices de Tokyo - Durian Sukegawa - fautquoncause.com

Mon avis

Première fois que je lis un livre d’un auteur japonais et j’ai beaucoup aimé la sensibilité, la poésie et la simplicité de la lecture. Le choix des personnages aussi est très intéressant car de génération différente, on ne peut pas vraiment se comparer à eux, mais ce sont des personnages très attachants qui lit une amitié spéciale que l’on a envie de suivre.

L’histoire est vraiment jolie et agréable 3 générations  qui apprennent à se connaître avec leur différent et leur secret dont une vieille personne pleine de sagesse qui apprend comment avancer en donnant un sens à sa vie. En plus, ça parle de douceurs sucrées et ça donne tellement envie, en lisant la description de la confection de la pâte on pourrait limite sentir l’odeur de la préparation s’échappée du livre.

Un livre qui fait du bien en cette fin d’année et que je conseille à tout le monde, petits et grands car il est d’une douceur palpable, se lit assez vite et laisse un beau message.

Si je devais noter cette lecture … 4/5

Quelques passages pour vous donner envie :

«  … à l’époque, on n’avait pas d’autres plaisirs d’imaginer ce qu’il y avait derrière les mots. J’aimais faire travailler mon imagination »

« Nous sommes nés pour regarder ce monde, pour l’écouter. C’est tout ce qu’il demande. Et donc, même si je ne pouvais pas devenir professeur, ni travailler, ma venue au monde avait un sens. »

C’est beau non ? 🙂

M.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *