[BD] Dans la tête de Sherlock Holmes Tome 1

Sherlock HolmesQuand j’ai aperçu la couverture de cette BD, un jour où je m’étais perdue dans une librairie, je n’ai pas arrêté d’y penser, le dessin était fou et sa découpe dans la couverture m’a donnée envie.
Je suis retournée une semaine après pour me procurer cette BD.

Jeune, je pensais que la BD ne concernait que Tintin, Astérix & Obélix et à l’époque ça ne m’intéressait pas. Ado, j’ai découvert Margaux Motin et Pénélope Bagieu dans leurs univers punchy, féminin et ultra coloré.
C’est en découvrant les chroniques de Pénélope Bagieu sur la chaine Youtube du magazine Madmoizelle que j’ai commencé à découvrir ces ouvrages remplis d’histoires, de couleurs, de graphiques étonnants, parfois si simplistes, parfois si travaillés qu’on passe plus de temps à admirer les détails qu’à lire les bulles !

Dans la tête de Sherlock Holmes, c’est une histoire en deux tomes sur l’Affaire du ticket Scandaleux. Une Bd des éditions Ankama, écrite par Cyril Lieron et dessinée par Benoit Dahan.
On y découvre l’histoire d’un médecin retrouvé totalement agard en pleine rue et amené à la base auprès du Dr. Watson mais finalement au coeur d’une affaire absolument intéressante du point de vue de Sherlock Holmes.

La force de cette BD est son angle de vue, on retrouve avec plaisir ce duo sur ce format BD, mais surtout, c’est son graphisme et sa forme qui fait de cette BD un réel chef d’oeuvre.
Les dessins sont littéralement bluffant par leurs détails et leur angle de vue !
Chaque page est une incroyable découverte, on y suit le cheminement de réflexion de Sherlock Holmes dans ces enquêtes d’un point de vue externe, en assistant à la scène avec les autres personnages mais surtout d’un point de vue interne. Le dessinateur a imaginé ce qu’il se passe dans la tête de Sherlock, remplit de bibliothèque, de tiroirs, d’accessoires lui permettant de mettre en scène les enquêtes dans sa tête avant d’en échanger avec son partenaire.
De plus, on y trouve des passages ludiques avec des jeux de transparence et des dessins divisés sur différentes pages qu’il faut relier…
C’est tout simple brillant !

La sortie du Tome 2 est prévue en 2020.

Si vous êtes sur Paris, du 26 septembre au 12 octobre, une expo sur les planches qui ont été dessinées par l’auteur seront présentés aux Galeries Art Maniak dans le 16ème arrondissement de Paris.

A offrir à tous les fans de l’univers de Sherlock Holmes mais aussi à tous ceux qui souhaite découvrir une jolie bande-dessinée.

[Avis] Petites habitudes Grandes réussites d’Onur KARAPINAR

Récemment tombée sur une belle découverte, il aurait été déraisonnable de ne pas vous la partager par ici !Onur Karapinar petites habitude grandes réussites

Je parle du livre d’Onur Karapinar que j’ai découvert lors de la lecture de sa newsletter « La Minute Essentielle » à laquelle je suis abonnée depuis plusieurs mois maintenant et qui recense des bonnes pratiques et  habitudes pour libérer son plein potentiel et surtout augmenter sa productivité !

Déjà très friande de ses conseils directement atterris dans ma boîte mail, je n’ai pas hésité une seconde lorsque j’ai vu qu’il sortait un livre.

Sa force ce n’est pas seulement de véhiculer les bonnes habitudes, c’est surtout qu’il trouve des exemples pour les appliquer sur le champ.

Onur Karapinar part du principe que les grands de ce monde n’ont pas réussi dans la vie grâce à leurs idées mais grâce à leurs bonnes habitudes de vie.

Ce livre est une mine d’or qui vous donnera toutes les informations sur les habitudes :

  • Comment le cerveau enregistre une habitude ?
  • Comment, grâce à ça, vous pouvez intégrer une nouvelle habitude ? et à l’inverse, supprimer une mauvaise habitude ?
  • Une liste de 51 habitudes à intégrer dans sa vie pour être la meilleure version de soi-même. Vous y trouverez des habitudes productives, des habitudes de santé, des habitudes de développement personnel et des habitudes sociales.

Vous y apprendrez à écrire la vision de votre vie, dans quelle direction vous voulez aller et ainsi vous apprendrez à planifier sur le court et le long terme des tâches à faire pour atteindre ces objectifs et ne plus vous donner de limites.

Vous apprendrez à intégrer ces tâches petit à petit afin que cela devienne une habitude et que votre cerveau n’est plus besoin de réfléchir pour effectuer ces tâches.

Vous y apprendrez également une chose très importante, la motivation n’a rien à voir là-dedans c’est la répétition des habitudes qui compte !

Vous y trouverez également des exercices très simples à faire, comme recensez vos habitudes dans la journée. Vous les qualifierez de neutre, bonne ou mauvaise et ainsi vous vous rendrez compte d’où vous en êtes aujourd’hui et le chemin à parcourir pour vivre une belle journée efficace.

Vous verrez que le chemin n’est pas si difficile et qu’il suffit de changer une habitude à la fois, en prenant son temps et en essayant de l’ancrer dans votre quotidien !

La première habitude que j’ai appliqué et au niveau de l’utilisation de mon smartphone (#devil), j’ai commencé par supprimer une première application sur laquelle je passais mon temps inutilement et j’ai supprimé la majeure partie de mes notifications. Après 2 semaines de modification, Candy Crush ne me manque pas du tout et la désactivation des notifications Youtube m’a ajouté une nouvelle plage horaire que je peux utiliser le soir pour avancer sur certaines choses dont je me plains de ne jamais avoir le temps, comme faire un peu de ménage ou encore rédiger des articles sur mon blog … 🙂

En plus de tout ça, Onur a listé une panoplie d’application qui permettent de mieux s’organiser et de planifier ses tâches et si, vous êtes comme moi et quà la fin d’un bon bouquin, vous ressentez un certain manque, rassurez-vous, Onur a listé les oeuvres des grands leaders qui l’ont inspiré 😉 mauvaise nouvelle, votre wishlist va encore augmenté !

N’hésitez plus et acheter-le, vraiment, ça changera votre vie 😉

 

Pile à lire 2019

Ma consommation de livre en 2019

Aujourd’hui, je voulais vous parler de ma consommation de livres, ou plutôt ma surconsommation. Cette surconsommation a commencé quand je me suis inscrite à des clubs de lecture ou encore lorsque j’ai commencé à suivre des booktubeuses. J’avais envie de tout acheter et de tout lire en même temps, ce que j’ai fait.

J’ai commencé un tas de challenges, me suis engagée dans un club de lecture en ligne et avec une librairie, résultat je me suis retrouvée avec une pile de livre sur le point de s’écrouler et ai perdu tout plaisir à lire.

Moi qui adore la compétition et les listes … j’ai eu du mal à me remettre en question sur ce sujet, mais plusieurs choses m’ont aidé à y réfléchir :

  • Mode minimaliste : C’est un mode de vie que j’ai de plus en plus envie de suivre, ne plus me souvenir que j’avais certains objets ou vêtements et les acheter en double m’a prouvé qu’il était grand temps de vivre avec moins d’objets et d’arrêter cette sur-consommation. Il faut bien l’avouer les livres en font également partie et avec une pile de 55 bouquins, je suis loin de devenir quelqu’un de minimaliste.
  • Les cadeaux : Mes proches me connaissent bien et savent comment me faire plaisir, ils m’offrent très souvent des livres pour me faire plaisir. Et quand l’un d’entre eux me demandent si j’ai aimé le livre qu’il m‘a offert à Noël il y a deux ans, je me sens ultra gêné de dire que je ne l’ai toujours pas lu, alors que c’était un livre présent dans ma wish-list. J’ai le sentiment de ne pas faire honneur à leurs cadeaux alors qu’ils ont fait l’effort de me faire plaisir.
  • La frustration : Il est aussi difficile de lire les Tome 1 de plusieurs séries, d’avoir une folle envie d’acheter la suite mais de se sentir gêné d’avoir autant de livres à lire avant d’en acheter un autre.

C’est pour toute ces raisons que j’ai envie de consommer autrement les livres en 2019.

C’est un défi que je me lance pour me libérer de la frustration, me rapprocher du minimalisme et retrouver un goût à la lecture.

Voici donc comment sera rythmée ma consommation de livre pour cette nouvelle année :

  • Vider cette pile sans frustration, 55 livres en tout et pour tout, quand je vois certains vidéos Booktube je me dis que j’ai l’air d’une gamine et pourtant je trouve que c’est déjà beaucoup trop. Vous pouvez suivre ma diminution de pile sur mon compte Instagram. L’idée est de ne pas me précipiter mais de savourer chaque lecture sans réfléchir au prochain livre que j’allais lire.
  • Ne garder dans ma bibliothèque que les livres qui m’ont marqué. Chez moi, je ne veux pas d’une pièce avec 4 ou 5 bibliothèques, j’ai le sentiment que ça m’envahit, je souhaite ne garder que 2 petites bibliothèques contenant les perles, les coups de coeur, ceux qui me procurent encore des émotions rien qu’en regardant la couverture. Les autres, je les donnerai à mes proches ou les déposerai dans les boîte à lire de ma ville.
  • N’acheter que des livres d’occasion. Si ma pile arrive vraiment à baisser cette année et si j’ai besoin de racheter d’autres livres, je ne les prendrais que dans la bouquinerie que j’ai découverte près de chez moi. 2000m² de livres d’occasion quel plaisir de pouvoir chiner en vue de trouver les livres qui se trouvent dans ma wishlist.

Vous me direz, pourquoi ne pas prendre une liseuse ? Et bien parce que je n’aime pas ça, j’ai déjà tenté mais j’aime trop la sensation de tourner les pages, de sentir l’odeur du livre, je trouve cela beaucoup plus chaleureux qu’une liseuse.

  • Offrir des livres neufs à mes amis, pourquoi ? Et bien parce qu’en n’achetant que des livres d’occasion, on ne récompense pas les auteurs qui ont longuement travaillé pour écrire une histoire et sortir un livre. Alors comme j’ai tout de même envie de rémunérer les auteurs j’offrirai les livres neufs à mes proches.
  • Et surtout, on n’oublie pas, Acheter les livres neufs dans une librairie indépendante le plus possible, on bannit Amazon !!!
  • Continuer à enrichir ma wishlist sur Livraddict, parce qu’il me reste encore une vie entière pour découvrir de nouveaux livres 🙂

Si vous aussi vous êtes dans cette voie-là, n’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez des conseils pour encore mieux consommer les livres.

Bien sûre je respecte totalement les personnes qui ont une bibliothèque entière pas encore lus, tant que cela reste un plaisir pour elles !

Mais pour moi ça n’est pas le cas du tout !!

Live ça commence par moi Julien Vidal

« Ca commence par moi », un livre à mettre entre toutes les mains

Ne cherchez plus, j’ai trouvé le meilleur cadeau de Noël à offrir à vos proches !

Si vous aimez vos proches, que vous souhaitez leur bonheur et qu’en plus vous êtes sensible au réchauffement climatique, ne bougez plus et offrez leur le livre “ça commence par moi” de Julien Vidal.

Savez-vous que le 1er août 2018, nous avons consommé tout ce que la planète peut produire de manière pérenne en un an ! Depuis ce jour, nous vivons à crédit !

Le premier jour du dépassement est calculé depuis 1987, cela fait donc 31 ans que l’on sait que nous dépassons les limites de ce que notre pauvre planète peut nous offrir, et cela n’est une priorité pour personne… En 1987, la date du dépassement était le 19 décembre, et depuis cette date, le jour du dépassement est de plus en plus tôt dans l’année.

Julien Vidal ça commence par moi

Julien Vidal, choqué par cette information, décide de se lancer dans l’aventure « Ca commence par moi ». Un projet dans lequel, il va se lancer corps et âme afin de trouver chaque jour durant une année, une action écocitoyenne afin de réduire son impact sur l’environnement et le réchauffement climatique.

Après un an, il peut être fier de dire qu’en plus d’être plus heureux qu’avant, si tout le monde vivait comme lui, nous n’utiliserons que 0,8% de la planète sur une année.

Ce livre m’a réellement mis une claque …. la plupart de ces actions m’étaient connues et pourtant je n’en faisais aucune, surement par flemme mais aussi parce que je ne réalisais pas l’impact de ces actions sur l’environnement. Je sais qu’utiliser des bouteilles d’eau en plastique c’est pas éco-friendly mais pourquoi ? Quand on sait qu’il faut 100 millilitres de pétrole et 2 litres d’eau pour concevoir une bouteille d’1 litre et que 480 milliards de bouteilles en plastique sont vendus dans le monde … pourquoi s’éternisent-on à acheter des bouteilles d’eau qui finiront par polluer nos océans alors que nous avons la chance d’avoir accès à l’eau potable … CHEZ NOUS !

Il m’a suffit seulement de la lecture de ce livre pour réaliser mes premières petites actions écocitoyennes dans mon quotidien comme :

  • acheter des gourdes pour mes déplacements et ne plus avoir de bouteilles en plastique
  • coller un autocollant “stop pub” sur ma boite aux lettres pour éviter de jeter jusqu’à 13kg de papier par an
  • diminuer ma consommation de viande, qui est le deuxième secteur le plus polluant dans le monde après le pétrole (j’ai encore du mal à lacher mon jambon et mon chorizo mais bon ça va venir)

De plus, Julien Vidal aborde ces différents sujets avec beaucoup de bienveillance, il explique que pour lui non plus ça n’a pas été simple tous les jours, qu’il lui ai arrivé de craquer parfois, mais il faut y aller doucement mais surement. Que ce soit l’impact en CO2 de ces actions, le zéro déchet, l’alimentation, les transports ou encore le logement, chaque sujet est étudié, décortiqué et retranscris dans ce livre de façon très simple afin que ce soit accessible à tous. Si vous aussi vous aimez les listes, après chaque chapitre (qui correspond à 1 mois de son aventure) vous pouvez suivre les différentes actions qu’il a mis en place et checker si vous les appliquer.

Si vous souhaitez commencer à être de bons écocitoyens, commencer par acheter ce livre, lisez-le attentivement et ensuite offrez-le pour les fêtes à vos proches !

Pour en savoir plus :

www.cacommenceparmoi.org

 

[Avis] Chanson douce de Leïla SLIMANI

“Chanson Douce” est un livre qui est depuis quelques temps dans ma PAL, par les retours que j’avais entendu par les booktubeuses et aussi parce que c’était le prix Goncourt 2016. J’ai décidé de le lire car une collègue l’avait commencé et en était totalement chamboulée.

RESUME

chanson douce leila slimani

Chanson Douce, c’est l’histoire de Myriam, parisienne et mère de deux enfants, qui décide de reprendre le travail après s’être occupée de ses deux enfants. Elle fait rentrer dans leur vie, Louise, LA nourrice parfaite, qui en plus de s’occuper merveilleuse bien des enfants, fait le ménage, la cuisine et installe un vrai cocon de douceur et de fraîcheur chez Myriam et Paul.
Sauf qu’un drame survient… et ce dès la première phrase du livre … !

AVIS

Quelle entrée en vigueur !
Leïla Slimani nous pose le décor dès le départ, pas de fioriture. Le livre est écrit de manière à refaire toute l’histoire de cette famille, du casting des nounous jusqu’au jour du drame, afin de comprendre comment la situation a pu en arriver là.
Y a-t-il eu des signes avant coureur qui auraient permis aux parents de se poser des questions sur le comportement de Louise avant qu’elle ne commette l’irréparable ?
Son geste était-il prémédité ? D’autres personnes de leur entourage s’étaient-ils aperçues de quelque chose ?

Le dénouement n’est pas vraiment expliqué dans le livre … l’auteure veut surtout nous montrer la psychologie étrange de la nounou et l’ignorance des employeurs qui malgré les comportements inquiétants de celle-ci, préfèrent profiter du confort que cette nounou leur offre en s’occupant de tout plutôt que de réaliser qu’effectivement elle pourrait être dangereuse et s’en séparer avant que la situation dégénère.
Certains passages font vraiment froid dans le dos comme lorsque Myriam retrouve sur sa table de cuisine une carcasse de poulet complètement nettoyée au liquide vaisselle. Elle apprend par sa fille que Louise a appris aux enfants à ne pas gâcher la nourriture, et cela suite à une remarque de Myriam …

D’autres moments, connu que du lecteur, sont réellement malaisants, comme lorsqu’elle joue à cache cache avec les enfants, qu’au bout de plusieurs minutes ils se mettent à s’inquiéter de la disparition de la nounou et à pleurer à sanglot, et pourtant Louise ne réagit pas du tout et les laisse être pris de sanglot, limite à en ressentir du plaisir.

Le scénario m’a vraiment emballé, la situation paraît tellement réelle que je ne savais plus si c’était un roman ou un fait divers. En revanche, il n’y a pas vraiment de détail sur le pourquoi du comment, le livre nous laisse avec beaucoup de zone d’ombre. Si j’avais été maman, je pense que j’aurais vécu cette lecture tout autrement et peut-être apprécié de rester avec ces zones d’ombre.

Si je devais noter ce livre, je lui donnerai 3 / 5

Et vous l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

[Avis] La passe-miroir Tome 1 : Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Après avoir commencé plusieurs livres sans me laisser embarquée, je me suis tournée sur le tome 1 de la passe-miroir de Christelle Dabos qui traînait depuis plusieurs mois dans ma PAL. Au vu de sa note sur Livraddict et des retours que j’en avais eu, ce premier tome devait être une valeur sûre ! Alors oui je sais, j’arrive bien après la bataille mais vaut mieux tard que jamais !

Sensible au couverture des livres, j’aime le fait qu’avant d’être une histoire un livre est un bel objet. J’ai choisi ce livre en format de poche mais avouons-le la couverture est vraiment tristoune par rapport au grand format … Une version un peu plus glacial aurait pu être sympa (comme la couverture de Lumikko par exemple) ou un comparatif des deux mondes dans lequel vivent les personnages.

Dans tous les cas, cette couverture m’intrigue et je me demande tout de même à quoi correspond ce monde suspendu.

Passe miroir

 

RESUME

La passe-miroir est une tétralogie fantastique. Dans le tome 1, les fiancés de l’hiver, nous faisons la connaissance des deux personnages principaux et de leur univers, vivants dans deux mondes totalement différents.

Ophélie, vivant dans un monde appelé l’arche d’Anima, est une jeune fille calme ,maladroite et discrète vivant auprès de sa famille. Elle a un don comme toutes personnes d’Anima, le sien est d’être une liseuse, elle sait lire l’histoire des objets et reconnaître les mains entre qui il est passé. Ce don lui permet de tenir un musée d’objet historique où elle peut faire découvrir aux visiteurs les histoires insolites des différents objets. Elle peut également passer à travers les miroirs pour se déplacer, ce qui va bien l’aider tout au long de l’histoire.

Un jour, sa famille lui annonce qu’elle a été promise en mariage à un homme qu’elle ne connaît pas et qui provient d’une autre arche.

Cet homme, Thorn, elle ne fera sa connaissance que lorsqu’il viendra la chercher pour l’emmener sur son arche, le Pôle, où ils vivront leur fiançaille et prépareront leur mariage. Et lorsqu’elle pose son regard pour la première fois sur lui, elle ne s’imagine pas dans quelle vie sa famille l’a envoyé. Thorn est glacial, brut, insensible avec un physique vertigineux et dur.

Pas de fioriture, ni de moments festifs, il écourte son voyage et laisse à peine le temps à Ophélie de dire au revoir à sa famille.

L’arrivée d’Ophélie sur le Pôle est totalement destabilisante, l’environnement est froid, austère, le jour est présent qu’un court instant et elle se rend vite compte que tout le monde se méprise, que tout le monde déteste Thorn et que les pouvoirs des différentes familles sur le Pôle sont bien plus destructeurs et violents que son petit pouvoir de liseuse.

Ophélie va-t-elle survivre dans ce nouveau monde si austère et glacial ? Ophélie et Thorn vont-ils tomber amoureux malgré leurs différences ? Vont-ils vraiment se marier ?

AVIS

J’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans cette histoire, tout d’abord parce que le fantastique n’est pas un univers qui m’attire et de plus l’histoire est très longue à démarrer.

C’est seulement au ¾ du livre qu’on commence à comprendre l’intrigue et qu’Ophélie se met en scène alors que rien ne se passe comme prévu pour elle.

Avec le recul, c’est compréhensible, l’univers que Christelle Dabos  a construit est si original et complexe qu’il faut donner le temps au lecteur de s’y émerger.

Le décor est particulier, l’auteure joue avec les espaces et les illusions, et il m’a fallu un temps pour me façonner ce monde dans mon imagination.

Certains passages me font penser à l’arrivée des héros dans le Capitole dans Hunger Games, l’excentricité des personnages et leurs manières.

Le personnage d’Ophélie ne m’attire ni plus ni moins, car l’auteure accentue plus son esprit gauche que son pouvoir qu’elle pourrait mettre à l’oeuvre plus souvent. J’aurais adoré qu’elle ait un côté un peu effrontée face à son futur mari aimable comme une porte de prison et qu’elle ose plus transgresser les règles imposées par ce nouveau monde.

Le personnage de Thorn, de plus en plus mystérieux et imprévisible en fait un personnage que l’on aime suivre et dont on aime être surpris à chacune de ses apparitions. Chaque moment où il essaie de se rapprocher d’Ophélie me retenait en haleine.

Je suis impatiente de lire le Tome 2 qui devrait contenir toute l’intrigue. Cette histoire serait géniale au cinéma, les décors pourraient être dingue et l’on rentrerait bien plus vite dans l’histoire que par le livre.

Si je devais noter cette lecture … 3,5/5

Lumikko

[Avis] Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläïnen

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Lumikko de Pasi Ilmari Jääskeläïnen. Ce livre est la sélection du mois de décembre du club de lecture Mango & Salt sur le thème Romans noirs dans une ambiance glacée. Thème qui m’a tout de suite attiré, quoi de mieux que lire un roman plein de mystère dans une ambiance glaciale pendant qu’il neige dehors ? De plus, j’étais ravie que Lumikko est remporté les suffrages car c’était pour celui-ci que j’avais voté, tout d’abord pour sa couverture qui est juste magnifique mais aussi pour son résumé plein de mystères.

Résumé :

L’histoire se passe en Finlande, Ella, une jeune professeure de finnois est invitée à rejoindre un groupe d’écrivain, la Société littéraire secrète célèbre dans tout le village. Cette société composée de neuf écrivains et gérée par Laura Lumikko, une écrivain de livre pour enfant connue dans tout le pays. Lors d’une soirée où Ella va enfin la rencontrer en personne, Laura Lumikko disparait subitement. Sans savoir ce qu’il s’est réellement passé, la professeure va se rapprocher auprès des autres membres pour avoir plus d’informations et comprendre le fonctionnement de cette société autour d’un fameux « jeu » qui les aiderait à devenir de bons écrivains. Elle apprend également au fil du temps qu’elle n’est pas la première « dizième » écrivain à entrer dans le club. Ella est donc à la recherche de réponses à toutes ses questions.

Ce résumé est pourtant assez alléchant avec son atmosphère mystérieuse, un pays nordique, de la neige, une bibliothèque, des livres, une société secrète … une histoire pleine d’énigme !…. Et pourtant … je ne sais que ressentir depuis que j’ai terminé ce livre !

Le rythme du livre est tout d’abord très lent au début, avec un style d’écriture assez particulier, beaucoup d’éléments redondants, qui seraient intéressants si seulement ils étaient utiles à la compréhension de l’histoire. Ella est présentée comme une jeune professeure de finnois aux lèvres parfaitement dessinées et aux ovaires déficients. Cette description revient souvent et pourtant, désolé pour le spoil, le fait qu’elle ait les ovaires déficients n’impacte en rien le cour de l’histoire. Et malheureusement c’est le cas pour beaucoup d’autres éléments.

Par la suite, il se passe des événements étranges, une Laura Lumikko qui disparait au sein d’une tempête de neige dans sa propre maison , une trentaine de chiens errants qui viennent squatter le jardin d’un des écrivains pour aucune raison, une maladie qui dégrade les livres et modifie l’histoire dont on ne saura jamais la provenance … des choses complètement insensées et qui pourtant … donne envie de se plonger dans la lecture, d’en savoir plus car tous ces épisodes sont intrigants. Surtout dès lors où l’on apprend le principe du « jeu » entre les écrivains de la société et le destin de ce « premier » dixième membre de la société.

Si je devais noter ce livre… 3/5

C’est une lecture vraiment frustrante, l’ambiance hivernale et mystérieuse donne vraiment envie mais il faut être prêt à être submergé d’informations inutiles et rester avec des questions sans réponse … !

Lumikko est le premier livre de l’auteur d’origine finlandaise traduit en français. C’est également le premier livre que je lis d’un auteur scandinave, donc je n’ai pas de recul sur le style qu’il pourrait avoir mais tout ce que je peux dire c’est que j’ai le sentiment que ce livre est un OVNI littéraire ! 

Et vous qu’en avez-vous pensez ? Avez-vous lu un livre d’un autre auteur nordique, est-ce leur « plume » qui est ainsi ? Avez-vous déjà ressenti ce genre de chose avec un autre livre ?

 

Wishlist de Noël pour une mordue de lecture

Quel est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à une mordue de lecture ? Agrandir sa PAL bien entendu mais aussi dénicher quelques accessoires pour créer une ambiance chaleureuse et cocooning qui amène à l’apaisement et au bien-être.

Offrir des livres, au delà de faire découvrir un bel objet, c’est aussi apporter de la bienveillance et de l’attention à la personne à qui vous l’offrez. Voici une petite sélection de livres à offrir pour Noël, il y en a pour tous les goûts !

 

wishlist noel lecture 11.Trilogie A la croisée des mondes de Philip Pullman

Une dystopie qui a bercé mon enfance et qui peut être lu par les petits comme les grands.

2.Créer le meilleur de soi de Manon Lavoie

Un livre dont l’auteure nous aide à partir à la recherche de notre propre créativité afin de se sentir en phase avec soi-même.

3.Orgueil et préjugés de Jane Austen

Une très jolie édition d’une oeuvre qu’on ne présente plus.

4.L’aube sera grandiose d’Anne-Laure Bondoux

Un récit racontant l’intimité entre une mère et sa fille, un soir où elles se révéleront des grands secrets de famille. « Quand l’aube se lèvera, plus rien ne sera comme avant. »

5.Les 1000 et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes

A offrir pour les fans de thriller, ce livre raconte la vraie vie de Billy Milligan, ce psychopathe aux multiples personnalités qui a inspiré le film Split.

6.Le château de verre de Jeannette Walls

Une superbe autobiographie dans laquelle Jeannette Walls parle de son enfance atypique, élevée par des parents anticonformistes, des « clochards célestes mais plein d’amour. »

7.Coffret Les culottées de Pénélope Bagieu

Faites découvrir ces magnifiques portraits de femmes mis en avant par la talentueuse Pénélope Bagieu dans ce coffret comprenant les deux tomes.

8.Miracle Morning d’Hal Elrod

Pour avoir une vie épanouie, tout doit se passer avant 8h le matin, c’est ce que nous annonce ce livre du conférencier Hal Elrod ! A offrir à une personne à qui vous souhaitez plein de bonheur.

9.L’élève au coeur de sa réussite de Marie-Hélène Fasquel

Une professeure qui révolutionne l’éducation grâce à sa pédagogie novatrice et originale.

10.Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

Une pépite découverte cet été et qui tombait à pic pour moi. Laurent Gounelle met en oeuvre le développement personnel à travers de jolies histoires pleine de sens. Ce livre est un réel coup de coeur et je vous conseille de l’offrir à des personnes qui auraient besoin d’un coup de pouce dans la vie. Vous pouvez vous l’offrir à vous aussi.

Maintenant que vous avez choisi un des livres de cette sélection, ajoutez-y :

  • un plaid tout doux
  • un marque-page inspirant
  • du thé acidulé
  • des chaussettes bien chaudes
  • une bougie pour un atmosphère apaisant
  • quelques petites douceurs … 🙂

… et vous serez sûr de faire plaisir à cette proche mordue de lecture !

wishlist noel lecture

🙂

M.

[Avis] Les délices de Tokyo de Durian SUKEGAWA

J’ai découvert ce livre grâce à la sélection du mois de novembre du club de lecture MS. Depuis que je suis ce club j’ai toujours voté pour la sélection mais j’ai rarement lu la sélection du mois car j’étais souvent déçue. La dernière fois où j’avais participé c’était en novembre de l’année dernière … c’était le voile de Téhéran de Parinoush Saniée. Malgré un sujet qui me tenait à cœur, j’ai tiré ce livre dans la longueur, l’histoire était rythmée par peu d’action.

Bref, j’étais ravie de voir que le livre  « les délices de Tokyo » avait remporté le suffrage car j’avais voté pour lui. Le résumé m’avait donné envie de me lancer dans cette lecture japonaise aux saveurs sucrées.De plus, j’étais ravie de voir également que c’était un petit livre. Je sortais des 800 pages du Tome 1 d’Outlander, donc une petite histoire légère n’était pas déplaisante.

Résumé :

Les délices de Tokyo c’est l’histoire de Sentaro, jeune homme qui tient la patisserie Doraharu dans laquelle il vend des dorayaki, pâtisserie à base de pâte d’haricot rouge. Sentaro ne prend pas réellement de plaisir à travailler dans cette pâtisserie car il ne l’a pas vraiment choisi. C’était soit ça ou la prison. Mais un jour une vieille dame du nom de Tokue, arrivant d’on ne sait où, entra dans sa pâtisserie pour lui donner des conseils sur la réalisation des dorayakis afin qu’elles soient meilleures et que la clientèle soit au rendez-vous.

Délices de Tokyo - Durian Sukegawa - fautquoncause.com

Mon avis

Première fois que je lis un livre d’un auteur japonais et j’ai beaucoup aimé la sensibilité, la poésie et la simplicité de la lecture. Le choix des personnages aussi est très intéressant car de génération différente, on ne peut pas vraiment se comparer à eux, mais ce sont des personnages très attachants qui lit une amitié spéciale que l’on a envie de suivre.

L’histoire est vraiment jolie et agréable 3 générations  qui apprennent à se connaître avec leur différent et leur secret dont une vieille personne pleine de sagesse qui apprend comment avancer en donnant un sens à sa vie. En plus, ça parle de douceurs sucrées et ça donne tellement envie, en lisant la description de la confection de la pâte on pourrait limite sentir l’odeur de la préparation s’échappée du livre.

Un livre qui fait du bien en cette fin d’année et que je conseille à tout le monde, petits et grands car il est d’une douceur palpable, se lit assez vite et laisse un beau message.

Si je devais noter cette lecture … 4/5

Quelques passages pour vous donner envie :

«  … à l’époque, on n’avait pas d’autres plaisirs d’imaginer ce qu’il y avait derrière les mots. J’aimais faire travailler mon imagination »

« Nous sommes nés pour regarder ce monde, pour l’écouter. C’est tout ce qu’il demande. Et donc, même si je ne pouvais pas devenir professeur, ni travailler, ma venue au monde avait un sens. »

C’est beau non ? 🙂

M.

[Avis] Outlander Tome 1 : Le chardon et le tartan de Diana GABALDON

Je n’ai jamais été attiré par l’Ecosse, je ne sais pourquoi mais jusqu’à aujourd’hui, ses paysages et son histoire ne m’avaient jamais donné envie …. Jusqu’à aujourd’hui !

Jusqu’au moment où j’enfouis mon nez dans la saga Outlander !

Fortement influencée par les articles de Victoria et par le club de lecture MS, je me suis donc lancée dans le premier tome « Le chardon et le tartan »  … non les 800 pages ne m’ont pas effrayées pour le coup.

Si vous ne connaissez pas Outlander, en résumé c’est l’histoire de Claire, une jeune française qui passe ses vacances en Ecosse avec son mari passionné d’histoire et notamment de l’histoire de ces ancêtres dont un fameux soldat anglais réputé. La scène se passe juste après la Seconde Guerre Mondiale. Lors de leur périple ils découvrent les magnifiques paysages que peut offrir l’Ecosse ainsi que les cromlechs, ces monuments préhistoriques formant un alignement de pierres auquel la population locale voue un culte étrange. Un jour Claire s’en approche et se retrouve volatiliser 200 ans en arrière pendant une bataille entre les Highlanders et les Anglais, où elle se retrouve face à un visage qui ne lui ai pas inconnu … car il s’agit de l’ancêtre de son mari !

Tout au long du premier Tome on découvre donc Claire une femme indépendante et intrépide qui se retrouve, elle ne sait comment, dans une époque qui lui est inconnue et dans laquelle elle va devoir rapidement s’adapter sans qu’elle ne se fasse repérer.

Livre outlander tome 1

Cette saga relève donc de sujets divers et tout aussi intéressants, à savoir l’histoire et les coutumes de l’Ecosse, la position de la femme à cette époque. On y découvre également des personnages tout aussi fort les uns que les autres avec leur personnalité et une histoire d’amour improbable mais qui au fond nous l’espérions dès le début de la lecture.

Cette saga est actuellement en série et il était hors de question que je la regarde avant le bouquin… ! #thebookwasbetter Sachant que la première saison correspond exactement au premier tome il aurait été dommage de me faire spoiler en image ! Pour me laisser patienter et me donner encore plus envie de continuer ma lecture sans me faire spoiler par les publicités Netflix ou par mes recherches sur Outlander … (oui parce que tous ces paysages décrits me donnaient fortement envie), je me suis mise à écouter la bande originale durant mes lectures.

La musique rien de telle  pour me transporter dans un univers. Elle fait partie de ma vie, j’en écoute au travail, à la maison, dans la voiture, en soirée. Lire Outlander tout en écoutant la bande originale, m’a littéralement plongé dans l’histoire. Quel bonheur, le plaid que j’ai sur les épaules au moment même où je vous écris se transforme en tartan rien qu’à l’écoute de l’album.

Si je devais noter cette lecture … 4,5/5

J’ai été transporté par les descriptions des paysages de l’Ecosse et j’ai éprouvé une forte sympathie pour Claire et Jamie Fraser, les deux protagonistes si différents et tellement touchants.  Je me laisse un peu de temps avant d’entamer la suite, car non je ne vais pas m’arrêter là, mais le second tome fait 900 pages, je vais donc profiter de petits ouvrages présents dans ma PAL avant de me replonger dans cette saga que je suis heureuse d’avoir découvert 🙂

Et vous l’avez-lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ciao bybye !

M.